Selon moi il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions lorsqu’il s’agit de notre accouchement. Un accouchement reste personnel et ne devrait être jugé de personne. Un accouchement c’est une aventure que l’on vit seule ou à deux et que l’on espère particulièrement unique lorsque les choses se déroulent comme prévu. Comme une sage femme l’a dit, le risque zéro n’existe pas, il est donc important d’avoir derrière un projet de naissance, un plan B et se préparer à cette éventualité. J’ai depuis quelques années (malgré mon jeune âge) pensé à l’accouchement idéal qui me représenterait. J’ai eu des amies qui ont toutes vécu des accouchements parfois comme elles le souhaitaient et parfois carrément à l’opposé de leurs souhaits. Pour ma part, j’ai toujours dit que non je ne voudrai pas de péridurale, et j’ai souvent eu des réactions pas forcément très gentilles à ce propos. Non, je ne rejette pas toute évolution médicale, bien au contraire, nous avons tellement de chance d’avoir le choix (lorsque cela est possible). Autant en profiter. Je le sais et je l’avoue, je suis une peureuse dans tous les sens du terme, je n’aime pas les piqures et je n’aime pas les hôpitaux. Le fait d’angoisser à propos de me retrouver sur une table d’hôpital vient de certains traumatismes d’enfance que malheureusement on ne peut pas effacer d’un coup d’éponge. Alors pour palier à ces frayeurs, j’ai cherché des alternatives pour un accouchement dans les meilleures conditions possibles.

C’est donc là que j’ai découvert les maisons de naissances, l’accompagnement global par une sage femme mais également l’existence des doulas. Laissez-moi développer. D’après mes multiples lectures sur internet, les maisons de naissance sont synonymes de cocon, de confiance, d’aisance et rassurante. Elles sont réellement propices à l’apaisement des futures mamans. Et pour moi, c’est réellement quelque chose qui me tienne à coeur compte tenu de mes petites angoisses intérieures. J’ai eu la chance de rencontrer une sage femme de la clinique Sainte Thérèse (Paris 17e) qui m’a expliqué les choses dans les moindre détails. Quand je dis les choses, je parle notamment de l’accompagnement globale, encore synonyme de bien être pour demoiselle Leïla que je suis. L’accompagnement globale pour être rapide c’est le fait d’être accompagnée par une unique sage femme durant toute votre grossesse, elle vous accouche également et s’occupe de l’accompagnement post natal de votre bébé et de vous même. C’est la possibilité pour moi en tant que future maman  (avec mon compagnon) de créer un lien de confiance avec la sage femme que je choisirai, la possibilité de me confier, de parler et d’échanger à propos de tout ce qui concerne mon petit Tutti Frutti. Il existe également une autre maison de naissance à Paris. Je trouve cependant cela dommage que ce système ne soit encore qu’au stade d’expérimentation. Après tout cela ne compromet en rien les maternités. Bon il est bien évident qu’il faut se préparer avec une bonne mutuelle car malheureusement un accompagnement global est souvent propice à des honoraires en plus mais je vous en parlerai lorsque j’aurai réellement choisi ce que je préfère. A défaut d’avoir un accompagnement globale et un accouchement physiologique, je me dis que l’existence des doulas sera également source de confiance pour m’accompagner même en maternité. C’est fou toutes les options que l’on a et toutes les possibilités que l’on a pour préparer son accouchement le plus sereinement possible. Je suis très reconnaissante d’avoir autant de choix. Je vous détaillerai tout cela dès lors que moi et le n’amoureux seront fixé sur notre projet de naissance et que nous aurons choisi  » notre accouchement à nous ».

N’hésitez pas à nous partager vos expériences, c’est toujours très enrichissant de partager, d’échanger et de rencontrer des personnes.

 

La gestion de son budget doit être l’une des choses les plus difficile à faire pour certaines personnes. Avouons-le, ça n’est pas le cas pour tout le monde mais fort heureusement ça s’apprend. Depuis la découverte de ma grossesse, le côté finance fait partie de mes priorités. Pouvoir vivre et préparer au mieux l’arrivée de ce Tutti Frutti est un défis que j’accepte sereinement. Comme tout, je débute avec des recherches sur internet, je m’informe, je pose des questions, je demande à mon entourage et je prends juste exemple. Sachant que j’ai des obligations, des charges et un prêt étudiant à rembourser, au premier abord ça ferait stresser n’importe quel être humain doté de bon sens, mais dans cette vie, rien n’arrive par hasard et ma maman m’a toujours appris que chaque problème a toujours une solution il suffit d’ouvrir les yeux.

Étant à peine diplômée et ayant moins de 25 ans, je n’ai le droit à aucune aide que cela soit Pôle emploi (car je n’ai jamais réellement travaillé mise à part les jobs étudiants que j’ai effectué) ou encore le RSA (mais ça reste à voir avec l’arrivée de Tutti Frutti). Comme je l’ai toujours dit, les aides c’est sympa pour les autres, j’ose espérer n’en avoir besoin que pour deux années tout au plus. Non pas que je critique ce concept que je trouve formidable, c’est juste que j’aimerai ne dépendre de personne d’autre que moi et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai effectué des études et que je travaille au quotidien pour m’en sortir au mieux. Le bon côté de toute cette situation c’est l’apprentissage, autant du côté administratif que de mes capacités à gérer la situation.

Il y a deux jours, j’ai découvert le blog www.gerer-sa-famille.com , il s’agit d’un blog qui propose diverses solutions afin de gérer au mieux ses finances et sa famille :

  • Comment établir un budget annuel ?
  • Comment le gérer au quotidien ?
  • Qu’est-ce qu’un budget ? Quels en sont les éléments principaux ?

Il est très intéressant de s’informer sur le sujet et de ce fait d’apprendre un peu plus chaque jour à faire mieux. Dans ma situation il est quelque peu difficile de se projeter du fait que je n’ai pas de revenu stables pour l’instant. Mon compagnon est un véritable trésor du fait qu’il est bosseur et qu’il ne se décourage jamais pour rien.

Je voulais vous faire part de cette petite trouvaille, et je pense réactualiser cet article lorsque j’aurai moi même mis en place un budget. Ayant déjà budgéter les dépenses pour Tutti Frutti, il me reste à travailler plus sérieusement sur les notre. Surtout n’hésitez pas à me donner vos avis, vos astuces pour la gestion de vos budgets. Excel est et sera toujours mon meilleur ami à ce propos.